Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 4) — Venezia, 1791 [Cicognara Nr. 3-4]

Seite: 61
DOI Seite: 10.11588/diglit.28023#0069
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1791bd4/0069
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
L A IINGDA FrANCESE. 6 X

prosa francese i nerboruti yersi clelFAddi-
sono , ne’quali egli lia rappresentato la no-
bil sine di Catone . (i) Del basso stato , in
cui fu volta la loro lingua , si lagnano 1’
elegante Sanadono (a), quel giudizioso con>

pila-

(i) La langue angloise l'ivale de la grec-
cjue et de latine est egalement fertile et èner-
gitjue , Elle est de plus ennemie de toute co?i-
trainte {de même <jue la nation cjxii la parle );
elle se permet tout ce aui peut contribuer ci
la beautê , et à la noblesse de V expression ;
au lieu que la francoise énervèe et appau-
vrie jtar le rafmement , toujours timide , et
toujours esclave des régles et des usages,
jie se donne presque janiais la moindre liber-
tè , et n admet poinf cl' hejirevses téméritez »
.Airisi plus un original anglois est parfait
dans le grand et dans le sublime , plus il est
rempli d’images vives et de mêtaphores har-
dies , et plus il perd en françois , oii les figu-
res un peu forles , et les saillies de V imagi-
jiation sont régardées comme des defauts ,
vour ne pas dire des extravagances ,

Dans la préface qui est au devant de sa
traduction de Caton .

(2) On trouve dans nos éçrivairzs des sie-

çles
loading ...