Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 4) — Venezia, 1791 [Cicognara Nr. 3-4]

Seite: 195
DOI Seite: 10.11588/diglit.28023#0203
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1791bd4/0203
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
l’Împeïuo oegl’Incas. 195
Ma la cosa, per la quale i Perüani me-
ritano di esser posti al di sopra di qualun-
que nazione, è un bellissimo provvedimen-
to da essi fatto nel loro imperio, da cui
dipende cos'x il privato come il pubblico be-

ne :

<îM les rui?ies de plusieurs de ces s édifices cju
ils nommoienb Tarnbos —— Les murailles em
sont souvent d' une espece de granite ; et les
pierres cjui sont taillées paroissent usées les
unes co?itre les autres ; tant les joints en sont
parfaits. On remarcjue eizcore dans un de ces
tambos cjuelcjues mufies cjui servent d’ orne-
inent, dont les narines cjui sont percées sou~
tiennent des anneaiLoç. ou boucles qui sont mo~
hiles, cjuoicju ils soient faits de la même pier-
re . Tous ces êdifices étoient situès le long
de ce magnificjue chemin, qui conduisoit dans
la Cordeliere de Cusco à Quito , et ?nê?ne
en deca, cjui avoit près de 4°°- lieues de
longueur, et dont nous avons souve?it suivi
les traces.

M. Bouguer, Fig. de la terre relat. ahre~
gée du voyage etc. art. V. Vedi ancora Me~
moire de M. de la Condamine sur quelques an~
ciens monnmens du Perou du tems des Incas
dans le vol. de 1’academie de Berlin,

N 2
loading ...