Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 5) — Venezia, 1791 [Cicognara Nr. 3-5]

Seite: 27
DOI Seite: 10.11588/diglit.28024#0035
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1791bd5/0035
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
M X L I T A îl I. 27

sto., che ottima non ne fosse la istituzione.

Per

hornmes, et toutes une fois s' en devoyent s'
assembler separément et recevoir une monstre .
Or comme ce grand prince à Γ imitation des
anciens institua ce hel ordre , qu il accomo-
da selon que la clisposition de son peuple et
de ses asfaires le pouvoyent porter; aussi il
me semble , qu' à son exemple nous devons
tascher de redresser quelque petit de ces vi-
eilles et grosses reliques, qui soit propre pour
assaillir et defendre tant en campagne qu ail-
leurs et dont Γ entretien en temps cle paix
soit de peu de coust: car de remettre sus de
poinct en poinct V ancienne institntion , ce
seroit s' abuser : veu que la France afsoiblie
comme elle est ne sçauroit soustenir un sî
pesant fardeau . Ainsifaut seulement lui don-
ner une charge selon sa force .....

. . . Je desirerois donques que trois le-

gions fussent ordonnèes, une en .Picardie,
une en Champagne, et Γ autre en Bourgogne ,
de deux mille hommes chacune .

Donques ces trois legions meritero

yent
loading ...