Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 9): Lettere Varie; Parte 1 — Venezia, 1792 [Cicognara Nr. 3-9]

Seite: 196
DOI Seite: 10.11588/diglit.28029#0204
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1792bd9/0204
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
lÿô L E T T E R E

accademia il di 17. maggio 1749· quantunt
mutatus ab illo dei 47· > ed avverü che la
legge de’quadrati batteva assai bene col mo-
to deil’apogèo della luna ; e benchè di mol-
te e belle scoperte egli facesse nel rifare
i suoi computi, non le pubbiicô per allo-
ra, e fu contento di rimettere in sedia il
JNTeutono (1) .

Pro‘

(1) Mon but actuel est d’unîquement aver-
tir les géométres qui s’ interessent a cette que-
stion , qu’ aprés Γ avoir consîderée de nouveau
sous un point de vüe, qui n’ avoit encore été
envisagé de personne , je suis parvenu a conci-
lier assez exactement les observations faites sur
le mouvement de l’apogée de la lune avec la
theorie de Γ attraction , sans supposer d' autre
force attractive que celle qui suit la proportion
inverse du quarrè des distances ec.

Quoiqu’ il fut beaucoup plus satisfaisant pour
moi, en publiant ce que je viens d' annoncer
a l’Academie de faire voir la route qui m’ y
a conduit, et les decouvertes que j’ai faites
en la parcourant, j’ ai cru devoir me conten-
ter actuellement de rendre compte du siinpîe
fait ec.

Avertissemenb de M-r Clairaub au sujet de§

ma-
loading ...