Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 9): Lettere Varie; Parte 1 — Venezia, 1792 [Cicognara Nr. 3-9]

Seite: 293
DOI Seite: 10.11588/diglit.28029#0301
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1792bd9/0301
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
Υ Α R I Ε . 293

si ηοη ci yolesse molto} secondo ch'egli
dice^ a muoyere il ventre (1). Queste ta»
li maraviglie, egli soggiunge, stamiosi an-
cora rinchiuse dentro dell'Italia; nè io h©
udito che in Germania persona le abbia
per ancora vedute (2). Trovandomi io ap»

punto

(1) II ne $ ensuit jamais aucune purgation ;
et cependant j’ ai applicjuè ci cette épreuve
des personnes de tout age de tout séxe, e%
dont pliisieurs étoìent d' Un tempérament très
facile à émouvoir : les expèriences ont durè
plus d' une demie heure sur le méme sujet ;
le morceau de scammonée étoit gros comme
UTie moyenne brange , et mons. Geosfroy qui
me l’avoit c/ioisi exprès V avoit trouvè d’ une
très bonne cjualitè .· Λjoutez encore , que je
n opérois point avec des tubes ; mais avec des
globes de verre , dont V èlectricitè est toujours
plus forte , et moins ìnterrompue. Rechercbe
sur les causes particulieres des phénomenes elé-
ctriques par mons l'Abb. Nollet 1749· p. 4Z1·*
e 422·

(2,) Mons. l’Abbè Nollet ibid. p. 420., e 4an
dòpo aver riferìto varie sperienze del sig. Bian-
ébi di Turino , tra le quaìi ci sono le purga-
zioni elettriche , dice queste parole : Tozites òes

T 5

mer~
loading ...