Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 15): Lettere Francesi — Venezia, 1794 [Cicognara Nr. 3-15]

Seite: 26
DOI Seite: 10.11588/diglit.28093#0034
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1794bd15/0034
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
L E T T E .11 S

Ceci doit vous faire entendre que depuis
quatre jours Féderic II. a succedé a Féde-
ric Guillaurae .

Tout son peupîe avec noüs ne se sent pas de joie.
Lui seul, en tendre fxls, à îa douleur en proie,
Peu sensible aux attraits cs un destin si flatteur
Mérite d’être aimé , de regner sur ton coeur.
Ne gauclia igitur nostra moreris . Algaroi-
ti venturo Phospkore redde diem.
rnille et mille compîimens au digne mylord
Balsimore. Je le salue par tous le cinq
points de géométrie .

Lo Roi s’ est declaré Maçon, et moi de
mêine a la suite de mon Héros . Conside-
rez-moi comme un rnaître Màçon.

Le Roi a commencé par répandre ses
bienfaits sur son peuple ; il le nourrit, eï
ne fait de jour à autre que de donner à
pleines mains. Après cela parlez-moi de
Titus. Yenez bientôt.

Ce 3 Juin Ati de salut i74o.

4*me jour du regne de mon adorable Maître.

Vôtre tendre ami et serviteur

A. Keïserungs.
loading ...