Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 15): Lettere Francesi — Venezia, 1794 [Cicognara Nr. 3-15]

Seite: 34
DOI Seite: 10.11588/diglit.28093#0042
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1794bd15/0042
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
L E T T E R

& /
o 4

£

XII.

ci Remusberg ce z5 de Octobre

JVIon cher Algarotti , j’ ai vu par vôtre
lettre la façon favorable dont vous jugez
de mon ébauche de Machiavel ; mais je
me rends assez justice en inème tems
pour me dire, que vous avez desarmé vô-
tre critique k cette lecture ? et que vous
avez cru que c’ est toujours beaucoup y
lorsque l’ ouvrage d’ uu Roi peut atteindre
au médiocre .

Je passe au sujet le plus solide de vô-
tre lettre , où il s’ agit de vôtre person-
ne et de mes interêts. Je vous avoue aue
je connois peu, ou pour mieux dire , per -
sonne qui aît autant que vous de îalens
pour toutes les choses généralement. Je
suis sur que vous êtes capable plus que
qui que ce soit pour être emplojé dans
des affaires solides ; mais par cela même,
mon cher Algarotti, souvenez-vous du cac-
cia riserbata. II faut vous reseryer pour

des
loading ...