Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 15): Lettere Francesi — Venezia, 1794 [Cicognara Nr. 3-15]

Seite: 35
DOI Seite: 10.11588/diglit.28093#0043
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1794bd15/0043
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
I N E 0 I T E . 55

ties bonnes occasions. Ma négociation ayec
r Angleterre se terminera vers le retour
du Cap.terî en Angleterre , et vraisembla-
blement alors tout doit être Hni et régld.
Mais il se pourra trouver des endroits oû
vous me serez inüniment plus nécessaire,
et où il s’ agira de connoitre prémierement
le terrein . Je vous reseryerai pour les
bonnes occasions. Mais cependant si entre
ci et ce temps-la vous avez envie de fai-
re quelque vo)fage , je m’ offre volontiers
à vous en fournir les frais d’une saçon
convenable, et de vous donner un titre
qui pourra vous acheminer a quelque cho-
se de plus haut, Parlez moi naturellement,
et soyez persuadé que je me ferai un plai-
sir de vous obliger, et de faire vôtre for-
tune . Mais soyez toujours rond et since-
re . Parlez-moi sans détour , et ne me ca-
chez jamais vos vües et vos idées ; tanî
qu’ elles seront faisables , je n' y serai ja-
inais contraire , Mais il est bien naturel
que je commence par penser à moi - rnè-
me , et que je ne me prive point du plai-
sir de vous voir sans que j’ en aïe une
raison d’ interét susHsante , ou que vous
C a ayez
loading ...