Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 15): Lettere Francesi — Venezia, 1794 [Cicognara Nr. 3-15]

Seite: 38
DOI Seite: 10.11588/diglit.28093#0046
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1794bd15/0046
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
58 I> E T T S R '£

quinze jours la fievre seroit divorce avec
moi, et je leur ai promis de les payer com-
me un Koi Catholique païeroit en pareil-
le occasion un Pape qui lui donneroit di-
spense .

Mons. de Beauveau a du feu au cul qui
îe presse de venir ici. II croit quitter Ber°
lin au plustôt; mais je suis sur qu’il n’ en
bougera pas îes premiers six inois . Voltai-
re arrivera ici dans quinze jours. Emilie
est à Fontainebleau, et lui il part de 1 a
Haye. Ne pouvant aîler en France, la Prus-
se sera le pis aller,

J’ attens toujours que vous vouliez vom
déclarer sur votre sort. Dites-moij je vous
prie , ce qu’ il vous faut, et ce que vous
voulez pour que composition se fasse, et
que je puisse voir jour à vôtre établisse-
ment . J’attens le tout avec impatience ,
vous assurrant que je suis tout à vous ,
loading ...