Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 15): Lettere Francesi — Venezia, 1794 [Cicognara Nr. 3-15]

Seite: 49
DOI Seite: 10.11588/diglit.28093#0057
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1794bd15/0057
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
I W 1 35 ï T E ,

49

XIX.

a Milcau ce 20 de Decemhre 17^0,

Vo« alîez donc partir* et vous négocie'
rez tandis que nous combattrons. Je suis
sur îe point d’ investir Gîogau, et dès que
je ccmmencerai le siege, cela ira bien vi-
te. Ils ne peuvent tenir que trois jours,
et de là nous volerons à Breslau, où j’es-
pere de trouver des intelligences, et de
pousser cet hiver jusqu’ à la Niesse.

Adieu, vojagez en paix et négociez avec
succès, et sojez aussi heureux que vous
étes aimable. Quelques services qu© yous
me rendiez, ils n’ approcheront jamais du
plaisir que me fait vôtre présence.

Tom, XV,

D
loading ...