Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 15): Lettere Francesi — Venezia, 1794 [Cicognara Nr. 3-15]

Seite: 57
DOI Seite: 10.11588/diglit.28093#0065
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1794bd15/0065
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
Inedite. Bj

V esprit humaîn. Adien encore une foîs,
aimable, mais trop léger Aîgarotti| ne m,9
oublîez pas dans les glaçons de la Mora»
vîe ; et de l’ opera de Dresde envojez^
moi, s’il se peut, par le soufle de zéphir
quelques bouffées des roulemens de la Fau-
stine.

Fédesic.

Mes complimens à ,ce Jésuite qui seroit
nn homme aimabîe s’ il n’ étoit point ec-
clésiastique, et qui a assez de mérite pour
étre païen comme nous.
loading ...