Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 15): Lettere Francesi — Venezia, 1794 [Cicognara Nr. 3-15]

Seite: 65
DOI Seite: 10.11588/diglit.28093#0073
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1794bd15/0073
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
65

Inedite»

Àu lieu des voluptés, de la profusioti,

Tout s’ apprête au carnage, à la destruction.
Ces arbres qu’une main biensaisante et soigneuse
Cultivoit pour orner cette campagne heureuse
Scnt d’ abord destinés pour combler ces fossés
Qu’à Brînn ies ennemis autour d’eux ont creusés;
Etcestroupeaux nombreuxqui couyroient laprairie
De nos soldats vainqueurs calment la faim hardie;
La vigne se transforme en fagot de sarment,
Et par tout en soldat se change le paysan.
Âinsi lorsque les vents précurseurs des orages
Du nord, et du couchant rassemblent îes nuages ,
Que la tempête gronde, et ie ciel s’obscurcit,
Le choc des elémens se prépare à grand bruit.

Nous nous attendons dans peu à une ba-
taille qui aura pour objet les interéts de
r Europe entiere divisée.

La victoire décidera du sort de l’Empe-
reur, de la fortune de la maison d’Autri-
che, du partage des alliés, et de la pré-
séance de ia France ou des Puîssances ma-
ritimes. Ses inssuences s’étendront des gla-
çons de Finlande, jusqu’aux vents étésiens
de Naples.

On verra dans ce jour immortel pour l’ histoire
Ce que peut le courage et l’amour de îa gloire
Tos XV. E Gontre
loading ...