Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 15): Lettere Francesi — Venezia, 1794 [Cicognara Nr. 3-15]

Seite: 66
DOI Seite: 10.11588/diglit.28093#0074
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1794bd15/0074
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
66 Lettehe

Contre le frêle orgueil, 1’ interêt, le devolr,

La rage , ia fureur avec le désespoir.

O cbamps de la Moraye ! émules de l’ Epire
De I’ univers entier vous bxerez l’empire,

Et vos flots teints du sang des belliqueux Germains
Iront vers les deux mers annoncer les destins.
De Cadis à Vibourg, d’ Albion à Messine
Tout attend des 110s bras sa gîoire, ou sa ruine.

Dans une crise de cette importance vous
me passerez, sespére. quelque négligence
Gans mës vers. II est bien difbcile de tol-
ser des sillabes, et de faire rnouvoir une
màcbine pius compliquée que çelle de Mar-
ly en même tems.

Maintenant je dois vous dire que dans
cette lettre que je vous avois adressée,
mais que les husards ont sans doute lue,
je vous priois de rn’ envoyer un air de V
opéra de Lucio Papirio, dont les piaroles
sont : AlVonor mio rifletti etc. Souffrez que
je vous réitére la prière que je vous fai-
soîs de me i’envoyer.

Je vous crois encore a Dresde ocçupé à
entendre la Faustine, à converser ce Jé-
suite par excellence, â manger maigre, et

faire tant bien que mal le catholique et

l’amou-
loading ...