Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 15): Lettere Francesi — Venezia, 1794 [Cicognara Nr. 3-15]

Seite: 68
DOI Seite: 10.11588/diglit.28093#0076
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1794bd15/0076
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
68

L E T T E R E

D E L C O N T E

ALGAROTT I
XXVII.

à Dresden ce 5 AvrïL
$ I R E

Voici r air que V. M. demande, et qui
étoit assurement le plus bean de î’ opera»
îl est grand et noble, et tel qu’ il con-
yient à la dignité d’ un dictateur qui prê-
che la sévérité ; et il tâciie par ses sons
xnâles et vigoureux d’atteindre le yol maje-
stueux de l’aigle romaine. Mais cela s’ap-
pelle porter des vases à Samos, que par-
ler musique à V. M. c'est-à-dire à un
prince qui ^ait faire ia dessus le procàs à
l’ Italie , ct qui peut donner du vigoureux
et du mâle aux sons de la flute molle et
efféminée. V. M. me pardonocra donc cet
écart. Mais il ine semble d’être avec elle
quand j’ai î honneur de lui écrire, et je
me rapeiie toujours ces conversations char-

maates
loading ...