Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 15): Lettere Francesi — Venezia, 1794 [Cicognara Nr. 3-15]

Seite: 75
DOI Seite: 10.11588/diglit.28093#0083
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1794bd15/0083
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
7s

ÏNEBÏTBs

La ssaîteyse douceur d’une mélancolie»

Ou les accès plus vifs de sentimens joyeux,
Où 1’ aine en soi - même tranquille
Se dégageant du soîn futile
Sait gouter cette extase, et ces momens heureux
Dont jouit ie peupîe de cieux.

Venez troupe des arts, troupe à jamais utiîe,
Etablissez cbez moi vôtre immortel asile.

£ o ★ O * O * O « O * O * O *■ O * O * O ★ O * O *

D E L C 0 N T E

 L G A R O T T I
X X ï X,

à Dresden ce a Mai ly/j-2*

SIRE

^Xoutes îes lettres dont V. M. m honore
sont assurément dignes du cedre ; mais je
voudroisj, Sire„ que la derniere fut écrîte
sur du linge incombustible ; afm que dans
la suite des siecîes victorieuse même du
£eu elle put être à jarnaîs un monument
des bontés dont V - M, daigne m’honorer.

La
loading ...