Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 15): Lettere Francesi — Venezia, 1794 [Cicognara Nr. 3-15]

Seite: 95
DOI Seite: 10.11588/diglit.28093#0103
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1794bd15/0103
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
ÏNEDITE,

|ui de Dacicus ou Parthicus, e£ autant que
Drusus a mérité ceîui de Germanicus.

II est peut - ëtre un peu ridicule qus un
auteur se commente lui mème, surtout de-
vant un lecteur aussi éclairé que V. M. :
znais, Sire, j’ ai dans mes commentaires
en vüe plutôt que de la convaincre de la
bonté de mes inscriptions , de lui faire
sentir l’admiration et le profond respect
avec îe quel j‘e suis etc.

* o*o *o*o*o*o-*o *o*o* 0*0 + 0*

D E L R E .

XXXV.

à Potzdam ce 18 de Juillet iy42*

Cig„ e harmonieux tant ultramontain qu’à
Padoue, vous avez malheureusement déviné
trop juste: La Prevôté de Sost étoit donnée
il y a trois semaines au jeune comte de Fine;
ainsi elle n’est plus â donner actueilement.
l/;ous manderez donc à vôtre italien qu’ il
daignera attendre à une autre fois. Je crois

qu’ un
loading ...