Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 15): Lettere Francesi — Venezia, 1794 [Cicognara Nr. 3-15]

Seite: 131
DOI Seite: 10.11588/diglit.28093#0139
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1794bd15/0139
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
ï N E B I T E * lSî

Je reçois dans le moment, Sire, les
Amazones du madame Duboccage, qu’elle
ane charge de présenter à V. M. comme
un hommage, ce sont ses propres paroles,
que tout auteur doit à celui qui les sur»
passe et les protege.

★ 0*0*O*dï*O*CH*O*O*Oî*Oî*02 *o*

D E L R E .

LIII.

a Potzdam ce 19 de Septembre iy49*

Je yous suis fort obligé de la tragédie que
vous m’avez envoyée. Je ne l’ ai pas lue
encore. Ii dépendera de vous d’aller à Sa-
gan, à condition que vous me donnere2
aussi huit jours ici. J’aime mieux vous en-
tendre, que de vous lire dans une langue
que je ne suis qu’en hésitant. Yoitaire dé-
clame trop dans son afsliction, ce qui rne
sait juger qu’il se consolera vite . Je vous
souhaite un heureux vojage, et de ia san-
té, 4 ous faites ce que les honnêtes gens

I 2 doi-
loading ...