Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 15): Lettere Francesi — Venezia, 1794 [Cicognara Nr. 3-15]

Seite: 134
DOI Seite: 10.11588/diglit.28093#0142
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1794bd15/0142
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
|54 Letteri

sion d’un ouvrage pour lequel je n’ai re-
priâ tant de fois le rabot et la lime, que
pour le rendre moins indigne de tout ce
que renferme en soi le nom de Frédéric.

•k Cî * + O1 * O + O ★ O? * 05 * 05 ★ o k 05 k 05 ★ 05 *■

D E L R E ;

LV.

à Potzdam ce z5 Septembre 1749»

Assidu courtisan du beau dieu de Cîthére,
Du gout, des Graces, et des ris,
Algarotd, qui savez plaire
Àux beîles, aux savans, à tous genres d’es.prits,
D’ où vous vient cette hipocondrîe
Que Ie médecin par flatterie
Âppelle se ne sais comment ?

Moi, quî ne suis pas si sçavant

Je pense que la maladie

Qui vous rend inquiet et réveur,

Au lieu d’ attaquer vôtre vie
Ne s’ attache qu’à vôtre cœur.

Oui, cette fievre qui le brûîe
Pendant la nuit, pendant le jour

Pa-
loading ...