Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 15): Lettere Francesi — Venezia, 1794 [Cicognara Nr. 3-15]

Seite: 138
DOI Seite: 10.11588/diglit.28093#0146
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1794bd15/0146
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
i38

L E T T E R

E

D E L R E .

LVII.

à Potzdam ce a5 de Novembre

Il y a entre nous ce comraerce qu’ Hé-
siode dit qu’ il y a entre la terre et le
cîel. Je vous donne quelques vapeurs, et
vous me rendez une rosée abondante. Je
ne travaille qu’à des misères, et vous avez
la complaisance pour mes ouvrages qu’ont
les cardinaux courtisans pour les mande-
mens de nôtre bon Pape. Je vous remer-
cie des graines de Brocoli; c’etoit le seui
moyen d’en manger de bons. Vous en au-
rez les prémices. Mais je serai pius aise
encore de voir la nouvelle edition de vô-
tre newtonianisme, sur tout si vous vous
donnez la peine de vous traduire. J’ai une
ebullition de sang mêlée avec de petits ac-
cès de fievre qui dérangent mon genre de
vîe. Ou ne travaille pas facilement iorsqu
on se sent presque continueliernent échaus-
fé <

Je
loading ...