Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 15): Lettere Francesi — Venezia, 1794 [Cicognara Nr. 3-15]

Seite: 147
DOI Seite: 10.11588/diglit.28093#0155
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1794bd15/0155
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
î S ï D 1 T ï i î 4f

ïendues à leur adresse, ce qui me fait la
plus grand plaisir, Sire, c’est qu’on y li-
ra le norn de V. M. qu’ 011 ne sauroit pas
pîus taire en parlant de scîences et de
beaux arts, qu’en parlant de guerre et de
politique. Elles prouveront autant que mes
dialogues que j’ai eu le bonheur de voir
V. M. et que j’ai sû la voir.

★ O ★ C5 ~k O ★ CP ★ O ★ o ★ Oï k o ★ C5 ★ O ★ Oî ★ Oî *

D E L R E .

LXIII.

à Potzdam ce 5 de Màî ij&o„

ai bien reçu vôtre lettre du, 2 de ce
mois, et je vous remercie du présent que
vous rne faites de douze boutargues de Ye-
nise. Je suis egalement sensible à l’atten-
tion que vous me marquez en rn’ envoyant
vôtre lettre sur le César de Voltaire . Ce
morceau aura sans doute l’approbation de
tout le monde puisqu’il est de vôtre gout.
Sur ce je prie Dieu qu’ il vous ait en sa
sainte et digne garde.

K 2
loading ...