Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 15): Lettere Francesi — Venezia, 1794 [Cicognara Nr. 3-15]

Seite: 176
DOI Seite: 10.11588/diglit.28093#0184
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1794bd15/0184
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
'i 76 L E T T E R Ê

lècteurs. Je dois en remercier d’ autant
plus Y. M. qu’ elle a bien daigné me met-
tre de ce nombre. Mais j’ avoue, Sire,
que je ne suis pas si selfish, comme disent
les Anglais, que je ne souhaitasse que tout
le monde fut enchanté de ces vers que
Y. M. a écrit tandis qu’Apollon chantoit.

A o ★ o ★ o ★ o ★ o ★ o ★ o ★ o ★ o ★ o ★ o ★ o ★

DEL MEDESIMO

L X X XIV.

à Venise ce 11 de Janvier
S I R E

D ans le tems que je me ssattoîs d' étre
en chemin pour me mettre aux pieds de
Y. M. me voila encore à Yenise. La sai-
son qu' il fait ici depuis 3 mois est des
plus afsreuses, et à Yenise on ne voit pas
plus le soleil qu’ à Londres. Ma santé est
encore dans un état qu’ il y a bien plus
d’ apparence que je serois tombé malade
loading ...