Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 15): Lettere Francesi — Venezia, 1794 [Cicognara Nr. 3-15]

Seite: 212
DOI Seite: 10.11588/diglit.28093#0220
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1794bd15/0220
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
312 IjETTEBK

gloire de V. M. et la iin à une guerre,
dont tous les annales du genre humain ne
fournissent rien d’approchant. Ont dit,
Sire, qu’ iî y a bien peu de charité à vqus
de faire mourir ainsi vos ennemis de faimy
et de froid. V. M. auroit dû, disent-ils,
les laisser en repos pendant une saisom
aussi rude , et admirer en attendant leur
générosité de vous attaquer cinq ou six à
la fois. II ms avoit paru, Sire, jusqu’à pré-
sent,. que V. M. par ces hauts faits avoit
élevé Y histoire moderne â la dignité de
l’ancienne. Mais je vois bîen, Sire , que
par vos exploits merveilleux Y. M. donne-
à 1’histoire V air du roman. Je souhaite
à Y. M. longues années et aussi glorieu-
ses que celie - ci.
loading ...