Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 15): Lettere Francesi — Venezia, 1794 [Cicognara Nr. 3-15]

Seite: 215
DOI Seite: 10.11588/diglit.28093#0223
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1794bd15/0223
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
Înedïte. 215

àut Italiâ prohibeam. Mais la differencé
est que César à Brindisi non cœpit Pom-
pejum cum legionibus, et V. M. à Breslaü
cœpit generales cum bataillonibus. Parmi
les grandissimes choses que Y. M. a fait
en si peu de tems il y en a une, permet-
tez - moi, Sire , de vous la rappeller ; qui
m' a infiniment touché. C5 est ce lende-
main de la journée du 5, lorsque Y. M.
a bien youlü remercier solemnellement son
armée. Je suis bien sûr, Sire, que les
dixieines dont elle est composée auront
été encore plus touçhées des remercimens
de leur compagnon et de leur Roi, que
des recompenses dont il les a comblées o
Parmis vos triomphes de toute espèce dai-
gnez, Sire, de rnêler les acclamations et
la voix de vdtre serviteur qui se félicite
d’étre né dans vôtre siécle, et plus enco-
re de appartenir à Y. M.


CO &

o 4

/
loading ...