Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 15): Lettere Francesi — Venezia, 1794 [Cicognara Nr. 3-15]

Seite: 219
DOI Seite: 10.11588/diglit.28093#0227
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1794bd15/0227
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
Inedite»

*1.9

n E L C O N T E

ALGAROTTI

CX.

a Boulogne ce 10 de Fevrier 1758.
SIRE

Je laisse juger à Y. M. combien je doxs
me sentir honoré des réponses qu’ elle a
bien voulu faire à mes lettres dans un
tems ou elle roule dans son ésprit la de-
stinée de l’ Europe. Ce seroit grand dom-
mage, Sire, que V. M. ne fut que le sa-
ge contemplatis de Lucrece, et qu’ elle
fut assise au parterre. V. M. joue trop
bien pour n’étre pas acteur. J’ai vû der-
nièrement passer par icî les troupes de
Toscane qui marchent en trois colonnes
contre V. M. Mais je crois qu' un chapi-
teau d’ ordre prussien renversera aisement
toutes ces coionnes d’ ordre toscan.

S’il est permis, Sire, après vos hauts
faits d’admirer vos bons mots, V. M, nous

en
loading ...