Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 15): Lettere Francesi — Venezia, 1794 [Cicognara Nr. 3-15]

Seite: 231
DOI Seite: 10.11588/diglit.28093#0239
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1794bd15/0239
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
Înedite*

2%î

D E L C O N T E

algarotti

CXVIII.

à Boulogne ce 12 de Fèvrier 1760»

SIRE

Si tu hnperator maxime, exercitusque valetis,
bene est *

La fortune aura bien de quoi rougir de
nô pas avoir secondé pendant cette cara-
pagne les plus beaux desseins, que jainais
on ait formé h la tête des arraées . Mais
la longanimité de V. M. cette vertu pre-
mière de ses bons amis les Roraains, force-
ra tous les obstacles, et saura bien assu-
jettir Ia sortune à la valeur. Je fais seu-
lement les vœux les pîus ardents pour que
la santé du corps de Y. M. égale l’ acti-
vité de sa vrande ame. Y. M. nous fait

O

voir ce qu’on ne croyoit pas possible à la
guerre ; et le siécle aura l’ obligation à
P 4 Y, M,
loading ...