Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 15): Lettere Francesi — Venezia, 1794 [Cicognara Nr. 3-15]

Seite: 245
DOI Seite: 10.11588/diglit.28093#0253
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1794bd15/0253
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
I N E D I T E .

D E L C O N T E

ÀLGAROTTI

CXXVIII.

à Pise ce 5 de JNovembre 1762.

S I K E

CJ6 n’est pas, Sire , un des exploits les
moins glorieux de V. M. que la prise de
Schweidnitz. N’avoir rien changé dans le
plan de la campagne, nqn obstant le dé-
part des Russes ; avoir mis le siége devant
cette importante place ; avoir youlu à dis-
crétion le corps cl’ arinée qui la défen-
doit, et l’avoir eu ; et ceîa en présence
d’un ennemi fort et nombreux qui en
avoit tenté le secours : c’ est l’ esfet d’ un
calcul militaire le plus juste et le plus
profond . J’ en félicite Y. M. du bord oc-
cidental de la Toscane : ad mare descendit
vates tiuis, L’ état soible de ma santé et
une toux très-opiniâtre m’ont forcé d’aban-
donner le climat froid et inconstant d’au-

Q 5 delà
loading ...