Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 15): Lettere Francesi — Venezia, 1794 [Cicognara Nr. 3-15]

Seite: 247
DOI Seite: 10.11588/diglit.28093#0255
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1794bd15/0255
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
I sr E D I T E .

«47

D E L R E .

CXXIX,

à Leipsik ce 9 de Décembre iy6z,

J ai reçu avec plaisir la lettre que vous
ra’ avez écrite, et ce que vous m’ y dites
de vôtre santè asfoiblie me fait de la pei-
ne. J’ espére que 1’air doux que vous res-
pirez la rétablira entierement. Le climat
où nous sommes ne ressemble point au
vôtre. Maîs nous ne sommes pas si déli-
cats . Les fatigues qui renaissent sans ces-
se, endurcissent. Mais si j’avois le choix,
j’ avoue que je préférerois d’être le spe-
ctateur de ces scénes dont je suis acteur
bien malgré moi. Tranquille dans ce beau
pays que vous habitez, et dans îe sein de
la paix qui a îoujours été l’ objet de mes
voeux, jouissez de vôtre bonheur et du
repos, et n’allez pas sous ces arbres triom-
phaux rassembler un concile pour nous ex-
communier. Priez-y plutôt pour que 1’ on
se joigne à mes voeux, et que î’ on fasse

fi 4

cesser
loading ...