Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 15): Lettere Francesi — Venezia, 1794 [Cicognara Nr. 3-15]

Seite: 251
DOI Seite: 10.11588/diglit.28093#0259
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1794bd15/0259
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
I N E » î T £ . zSl

vaillées <jue pour moi, et qu© la méchan-
ceté et la perfidie d? un malheureux a pu-
bliées en les altérant ; mais vous en aurez
été déjà assez informé, Je prie Dieu qu’xl
vous ait en sa sainte et dign© garde,

O * O * O + O * O ★ O ★ O ★ O A C5 ★ O * C5 is C5 ★

CXXXII.

à Potzdam ce i de Juin 1764*

J ai jugé de l’état de vôtre santé par la
lettre que vous m’ avez écrite. Cette main
t:remblante m’ a surpris, et m’ a fait une
peine iniinie. Puissiez-vous vous remettre
bientôtl Ayec quel plaisir j’apprendrois cet-
te bonne nouvelle ! Quoique les médecins
de ce pays n’ en sachent pas plus iong que
les vôtres pour prolonger la vie des hom-
mes, un de nos Esculapes vient cependant
de guérir un étique attaqué des poumons
bien plus violemment que ne 1’ étoit Mau-
pertuis îors que vous l’avez vu ici. Yous
me ferez plaisir de m’ envoyer vôtre sta-
tum morbi pour voir si la consultation de

ce
loading ...