Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 15): Lettere Francesi — Venezia, 1794 [Cicognara Nr. 3-15]

Seite: 321
DOI Seite: 10.11588/diglit.28093#0329
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1794bd15/0329
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
Ineïîite. 5 2 ï

?ous prie^, Monsieur, cîe me continuer tou-
|”ours yôtre amitîé, cîont je fais un cas in-
ilni, et d’ être persuadé que c’ est avec
îes sentiments de la plus parfaite estime
que j’ ai F honneur d’ être .

+0*0*0*0*0*0*0*0*0*c*0i0*

1) E L C O N T E

ALGAROTTI

XIII.

à Boulogne ce 18 d’ Aoiit iy6i,
MONSEIGNEUR

Hp

JLQUt accoûtumé que vous étes, Monsei-
gneur, à vaincre, la victoire que Y. A. S.
vient de remporter n’ aura pas laissé de
vous faire grand pîaisir. Pour nous, nous
1’ aurions prise pour un miracle si Y. A. S,
n’eut pas été à la tète de l'armée alliée.
ÏJne poignée cîe monde donnée, tenir con-
tre deux armées formidables, leur difsicul-
£er les vivres, les battre, c’ étoit un beau
To: XY. X pro»
loading ...