Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 15): Lettere Francesi — Venezia, 1794 [Cicognara Nr. 3-15]

Seite: 342
DOI Seite: 10.11588/diglit.28093#0350
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1794bd15/0350
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
L E T T E n É

Dès que s aurai lu, je vous remercierai du
plaisir que vous m’ aurez donné. J! ai F
honneur etc.

II y a une contrebande permise à Ye-
nise que je vous prie de faire de ina part
à tous ceux et celles que vous savez que
s aime et respecte.

*o+o*o*o*o*o*o*g*o*o*o*o*
D E L C O N T E

ALGAROTTI

V.

à Venise ce 8 de Février 17 55.

Àmusez vous, la plus aimable des Exceî-
lences? et ne me lisez pas. Je ne dois pas
étre fâché que Venise yous perde : vous y
allez trop gagner vous et îa France. J'avou©
pourtant à Y. E. qu’ il n’ y a pas îant d”
heroïsme qu’ ii en paroit dans mon fait ?
c’ est que je compte bien d’ aller vous fai-
re ma cour dans ce pays des arts, de F
esprit et des graces que vous allez embel-

lir»
loading ...