Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 15): Lettere Francesi — Venezia, 1794 [Cicognara Nr. 3-15]

Seite: 363
DOI Seite: 10.11588/diglit.28093#0371
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1794bd15/0371
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
ï NE DÏT Eo 363

€t d"' arietles : nn tour trop grave , et pas
assèz nuancé de cette légéreté, de ces gra-
ces badines que dernande ce genre d’écri-
re, qui est dissicile, et qui veut du riant et
de i’ aménité dans l’ esprit et dans le sti-
le. Au reste mon sentiment n’est qu’ nne
sensation très - incertaine, et qui peut as-
surément ne rien oter du inérite de i’ ab-
bé. îl falloit quelque trait épisodique, et
que les vers toxnbassent plus sur des pen*
sées à peindre, ou sur des traits plus pi-
quans. Vôtre jugement est plus seur que
le mien, Monsieur, et j’ ai trop parlé de-
yant vous.

J ai 1’ honneur d’ être avec un attache-
ment aussi inyiolable que respectueux.
loading ...