Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 15): Lettere Francesi — Venezia, 1794 [Cicognara Nr. 3-15]

Seite: 373
DOI Seite: 10.11588/diglit.28093#0381
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1794bd15/0381
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
ÏNEüITE»

z7z

X.

à Colorno ce 11 de Juillet ij6i.

Nous sommes occupés d' tme fontaine pu-
blique à Parme; nous îa graverons, et je
vous ea enverrai les dessins, ainsi que îa
suite de ce que nous pourrons saire de pas-
sable. Vôtre sufsrage, si nous le méritons,
nous flattera d’avoîr quelque goût.

Velleïa en efset a de quoi nous intéres-
ser beaucoup ; nous n’ osons encore rien
dire sur ce lieu. Nous nous flattons de
îrouver d’autres inscriptions qui nous éclai-
reront, et nous feront parler peut-étre sa-
gement, et d’ une façon intéressante .

Iî est sùr, monsieur, que s’ il y a en-
core de la ressource, et des mvoyens d’
avoir le p. Frisi honnêtement ; je veux
dire si ses engagemens ne sont pas de na-
ture à ce que nous ne puissions pas tra-
vailler à 1’ avoir sans manquer à ceux qui
travaillent pour F attirer à eux, il est sùr,
dis-je, que j’en serois charmé. Vous pou-
Aa 5 vez
loading ...