Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 15): Lettere Francesi — Venezia, 1794 [Cicognara Nr. 3-15]

Seite: 376
DOI Seite: 10.11588/diglit.28093#0384
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1794bd15/0384
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
T E R S

5 Îj E T

mauyaise graue, je ne yeux pas non plus
en ayoir. Je compte, si je réussis, ne maa-
guer à personne: attirer un hoinme de me-
rite, libre ; et non enlever sans pudeur un
sujet à des pays et des gens respectabies
qui seroient surpris de mon procedé. Voi*
la ma façon de penser, sur la quelle j’at-
tends de vôtre amitié un avis digne d’ el-
le. Quant à son sort je le rendrai pîus
avantageux, et îl ne sera sujet à aucune
aîtération.

Je vous reitëre les assurances de 1’ atta*
chement et du respect avec etc.
loading ...