Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 16): Lettere Francesi — Venezia, 1794 [Cicognara Nr. 3-16]

Seite: 30
DOI Seite: 10.11588/diglit.28094#0038
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1794bd16/0038
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
3o

L £ T T E îl E

VIIL

A' Cirey ce ï8 ottobre.

A

Etes vous enfîn arrivé à VeniseP étes
vous dans ies neiges des Alpes ? quelque
part où vous soyez, pensez vous à Cirey?
on y pense beaucoup à vous , on vous y re-
grette, on vous y desire, on voudroit par-
tager avec vous la joie que l’ on y a du
succès de la petite comédie. Elle a été re-
çue presqu’ aussi bien qu’ Alzire ; mais ce
qu’ il y a de piquant au miiieU de tout ce-
la, c’ est que , cornme on ne connoit point
l’auteur, on la donne à Pirron, àGresset,
à tous les Poëtes possibles . On nomme
aussi Voltaire ; mais j’ éspere que ce ne
sont pas les mémes gens . J’ ai reçu une
lettre du pôle ; Maupertuis me mande que
vous mériteriez d’yêtre, pour n’avoir pas
voulu y aller: cela vous fait voir que vous
êtes fort heureux de n’y être pas. Je vous
envoie une lettre qu’ on vous adresse ici .
Ces gens là croyoient que vous ne me tien-

driez
loading ...