Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 16): Lettere Francesi — Venezia, 1794 [Cicognara Nr. 3-16]

Seite: 32
DOI Seite: 10.11588/diglit.28094#0040
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1794bd16/0040
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
3a

L S T V X ïl K

IX,

sï Circy ce w.janvier

iNsous ne soirimes plus guéres dignes ni
Cirey ; ni moi, Monsieur , de 1’ honneur
que vous nous faites de nous chanter. Ci-
rey n’ est plus que des montagnes, et moi
une personne fort malheureuse . La gazqt-
te vous aura deja peut-etre apris une par-
tie de tout cela , et vous vous serez bien.
douté que quand mr. de Yoltaire nous a
quittés , tout bonheur, tout agrément, et
toute imagination nous a aussi abbandon-
nés. II y a un mois qu’ il a sacrifié Cirey
à sa reconnoissance pour les bontés dont
ie Prince Royal de Prusse l’ honore . Le
Prince lui a envoyé son portrait, et lui a
écrit cent lettres plus datteuses et plus
pressantes que celles que vous avez vuès
(car je crois que vous avez lù la premiere)
enfin il n’a pù tenir contre tant d’ empres-
sement, et tant de bonté. Je vous laisse
à penser si j’ai eu de la peine à y consen-

tir ;
loading ...