Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 16): Lettere Francesi — Venezia, 1794 [Cicognara Nr. 3-16]

Seite: 36
DOI Seite: 10.11588/diglit.28094#0044
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1794bd16/0044
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
56 L e t t e n k

santé, et soyez plus heureux que moi. In-
struisez-moi de votre marche, et soyez sûr
qu’ en quelque pays que vous alliez, vous
ne serez jamais plus admiré, ni plus aimé
que dans les montagnes de Cirey.

*0*0*0* O * G * O * O * O * O * O * O + O

X.

ji' Cirey ca 10. janvîer

Vous étes eomme le Royaume des cieux,
et 'violenti rapiunt illud. Je vois bien qu’il
faut vous passer voîre paresse, et compter
toujours sur votre amitié ; c’ est le parti que
j’ ai pris depuis long-tems ; mais la miem
ne ne s'accommode point d’ étre des an-
nées entieres sans savoir de vos nouvelles
que par bricoles : il est impossible que vous
ayez oublié le petit coin du monde où vous
êtes tant aimé, tant regretté, tant souhai-
té , que voits avez habité , que vous avez
mêrae célébré. Mon dieu, que nous avons
de choses à vous dire, et à vous iire l Je
loading ...