Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 16): Lettere Francesi — Venezia, 1794 [Cicognara Nr. 3-16]

Seite: 38
DOI Seite: 10.11588/diglit.28094#0046
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1794bd16/0046
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
38 Lettere

qxL-il disoit ; la moitié de Paris, et mêm©
les trois quarts le croyent. II a essuyé mil-
le difficultés pour F impression de la rela-
tion de son voyage et de ses opérations,
je ne sais s’ il y parviendra . On leur a
donné des pensions si mediocres que mr.
de Maupertuis a refusé la sienne, et a prié
qu’ on la répartît sur ses compagnons ; enfin
on ne veut pas que mr. Neuton ait raison
en France . II est cependant bien décidé,
et géometriquement démontré par leurs
opérations que la terre est aussi platte
qrte ses habitans . Si yous voulez je vous
enverrai la copie de la lettre qu’ il m’ a
écrite, vpus y verrez ses sentimens, et la
façon dont on le traite ; il doit venir ici
dès que son ouvrage sera imprimé ; il a
été â la veille d’ être défendu comaie un
Mandement d’Évèque, et je crois que c’est
cette circoristance qui a fait défendre 1 im-
pression du livre de votre ami. On a craint
que mr. de Voltaire , et mr. de Mauper-
tuis réunis, ne subjuguassent tout le mon-
dè. Les académiciens du Pêrou ne seront
vraisemblablement point plus heureux, car
ils trouveront les mémes choses. Les expe-

rièri-
loading ...