Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 16): Lettere Francesi — Venezia, 1794 [Cicognara Nr. 3-16]

Seite: 46
DOI Seite: 10.11588/diglit.28094#0054
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1794bd16/0054
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
46

L E T T E R E

XIII.

si' Cirey ce 27. aoiît.

AT

i^ous étions très en peine de vous, mon-
sieur, et votre lettre xn’ a fait un véritable
plaisir . Je suis ravie de vous savoir dans
nôtre pays . Je ne puis me plaindre que
vous aüiez recevoir à Paris les applaudisse-
mens que votre livre channant mérite. On
me mande qu’ ii y réussit comme nous vous
l’avions prédit mr. de Voltaire et inoi. li
est hien aisé de dire la borme avanture en
pareille occasion. Je me flatte que vous
viendrez après dans le coin du monde 011
Pon vous aime , et où l’on vous estime
tant. Vous y trouverez bien des change-
mens , mais les cœurs y seront à jamais
les mêines pour vous . Je suis ravie que
voüs ayez trouvé à Touiouse des personnes
que vous ayent parlé de moi. Mr. l’abbé
de Sade bne doit de l’ amitié , car c’ est
un des hommes du monde que j'aime le
irxieux. Je suis sûre que son esprit et son

ca«
loading ...