Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 16): Lettere Francesi — Venezia, 1794 [Cicognara Nr. 3-16]

Seite: 133
DOI Seite: 10.11588/diglit.28094#0141
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1794bd16/0141
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
Ineditë» io3

Le plus zélé et le plus modeste prote-
eteur des iettres que nous ayons a présent
en Europe , est monsieur de Skowallow ,
le favori de l’imperatrice de Piussie . Ainsi
les arts font le totir du monde ; j’ ai bien
peur que bientôt ils ne périssent à Berlin.
Le roi de Prusse me mandoit le îy. no-
vembre. Je vous écrirai dans trois jours de
Dresde . . . . et au bout de trois jours il
perd vingt mille hommes.

Du triomphe, à la chûte il n est souuent cjii’ un pas .

Niente dal vostro librajo; ve l’ho detto,
è un mancatore. Annibal et Brennus pas-
serent les Alpes moins difhciiement que
ne font les livres . Interim vive felix, and
dare to come to us.

I 3
loading ...