Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 16): Lettere Francesi — Venezia, 1794 [Cicognara Nr. 3-16]

Seite: 142
DOI Seite: 10.11588/diglit.28094#0150
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1794bd16/0150
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
ïist‘i L E T T E R É

dato alla Russia il gran consigliere del grati

Pietro i

Le lettere sopra la Russia non si smar-
riranno quando saranno indirizzate dai Bian-
chi a un IeFort. Prenez donc cette voye,
caro Cigno ; e godete la vostra bella patria.
Je vais adresser incessarnent à Venise le
premier volume Russe par li signori Bian-
chi ; je serais tenté d’y joindre le plan du
petit château de Ferney que je viens de
laire bâtir, moi tout seul. Les Allobroges
me disent que j’ ai attrapé le vrai gout d’
Italie ; sed non ego credulus illis. Mais j’ai
bâti aussi une tragedie à l’ italienne qu’ ou
jouë actuellement à Paris . La scéne est
enSicile; c’est de la chevalerie ; c” est du
tems de l'arrivée des seigneurs Normans
à Naples i ou plutbt à Capouë ; il y est
question d’un pape qui est nommé sur le
théatre; cependant les Français n’ont point
ri ? et les Françaises ont beaücoup pleuré.

Je tiens toujoürs mes bons parisiens en
haleine de façon ou d’ autre ; j’ amuse ma
vieiilésse ; il n'y a guéres de momens vui-
des . Vous êtes > vous , dans la force de
F age et du génie ; je ne marche plus qu

ayec
loading ...