Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 16): Lettere Francesi — Venezia, 1794 [Cicognara Nr. 3-16]

Seite: 145
DOI Seite: 10.11588/diglit.28094#0153
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1794bd16/0153
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
} N E ïs I T E ,

I) I

VOLTAIRE

XXXVI.

.Au château de Ferney 28. novembre 1760.

Un de mes chagrins, monsieur, ou plu^
îôt mon seul chagrin est de ne pouvoir
vous écrire de ma inain : Combien vous
etes aimable ! Vous parlez d’Horace corn-
me un homme qui auroit été son intime'
ami , comme si vous aviez vécu de son
tems. II est juste qu’ on connaisse à fond
les caractéres aux quels on ressemble. Pour
César j’ imagiae que vous auriez fait ifn
voyage dans nos Gaules avec le frère de Ci-
ceron , au lieu d’ aller à Petersbourg ; et
que vous l’auriez empêché de se brouiller
avec Labienus .

Je 11e sais comment vous faites votre
compte ; mais on croiroit que vous ayez
vécu familiérement ayec tous ces gens-là.
To: XVI. K Je
loading ...