Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 16): Lettere Francesi — Venezia, 1794 [Cicognara Nr. 3-16]

Seite: 159
DOI Seite: 10.11588/diglit.28094#0167
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1794bd16/0167
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
ÏNEDITE»

i5g

D I

VOLTAIRE

XLÏI.

Auoè Delices i3. aout 176a.

L5

éternel malade et F éternel barbouilleur
ne peut guéres écrire de sa main , mais
son coeur aiinera toujours son Cigne de
Padoué. Je suis accablé de casse} de man-
ne, et des tragédies de Pierre Corneille.
J’aimerois encore mieux faire le Cromwell}
dont vous me parlez, mon cher seigneur ,
que de commenter le P\oy des Huns, Thèo- #
dore , Pertharite , Agesilas , Surenna etc. 4
II y a malheureusement vingt piéces que
jstmais on n’ auroit dù imprimer ,• mais le
Public veut avoir toutes les sottises cles
grands hommes. Je dirai trés-peu de cho«
ses de la foule des mauvaises piéces, mais
je m’ éîends beaucoup sur celles qui ont
cu du succés, et qu’ on représente encore. '

Les
loading ...