Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 16): Lettere Francesi — Venezia, 1794 [Cicognara Nr. 3-16]

Seite: 169
DOI Seite: 10.11588/diglit.28094#0177
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1794bd16/0177
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
Inedïte, 169

sera qnand je vous reverrai, que je dirai,
felicem nimium.

Si vous voulez avoir le second tome de
Pierre le Grand, mandez-moi où vous êtes,
et comment je pourrai vous l’adresser. Je
vous ferai une petite pacotille de livres à
condition que la sainte inquisition ne s’en
emparera point, En vérité je ne connois
de pays vraiment libre que celui où je
suis. II me semble que dans l’ empire ro-
main on ne demandoit point la permission
de lire à un jacobin. Les Italiens sont des
oiseaux à qui la nature a donné les plus
jolies ailes du monde, mais les prétres vous
les coupent; sans cela mon Cigne de Pa-
douë volerait par dessùs le dôme de saint
Pierre,
loading ...