Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 16): Lettere Francesi — Venezia, 1794 [Cicognara Nr. 3-16]

Seite: 178
DOI Seite: 10.11588/diglit.28094#0186
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1794bd16/0186
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
*7S Lettere

té de votre imagination . Pour moi je n’es-
pere rien de la mienne jusqu’a ce que
j’aje respiré la queue de la Comete. Vous
trouvez dans votre chaise mal fermée, ca-
hotée , enneigée , un cabinet ou votre es-

prit

corretta ed ampia forma riprodotte nel 1758.
a Lione , sono per le mani di tutti. Les cjue-
stions les plus sublimes de la geometrie et
des sciences cjui en dépendent, reçurent en-
tre ses mains ce degrè cle développement et
de precision , cjue la justesse et la force de
son esprit ont repandu sur tous les sujets
cju ’ il a traitès . . . . Cette clarté et cette gra-
ce avec les quelles il savoit exprimer les cho-
ses Ies plus abstraites, et mettre clans le plus
grand jour les secrets des sciences plus pro-
fondes, le distinguerent de la foule dcs au-
teurs et des philosophes ; et îl trouva datis
ces ressources de quoi s' elever tout d' u?z
coup à ce premîer rang <]ue si pe?i de sa-
■va?is obte?inent, et ou ils ne parviennent mê-
?ne cj?i après de longs esforts . Cosi il chiaris-
simo Formey nell’ elogio ch’ ei pubblicô di que-
sto grand’ uomo negli atti deli’ Accademia R.
(ti Berlino .

È abbastanza fatnosa la spedizione al PoIq

di
loading ...