Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 16): Lettere Francesi — Venezia, 1794 [Cicognara Nr. 3-16]

Seite: 210
DOI Seite: 10.11588/diglit.28094#0218
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1794bd16/0218
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
210 Lettere

cas du mot d’ami. Voyez comment rious
pouvons nous voir ; il le faut absolument v
Ma semme (je ne m’accoutume point à ce
noin) vous fait mille remercimens ; je suis
sûr que vous ne me blàmerez point lorsque
vous la connoîtrez.

*c^o*o*Q*o*c*c*c*o*o*o+ot

ÏJe Fokgdam 12. may,

J ai reçu, mon cber ami, votre lettre que
j’attendois avec bien de l’impatience, avec
votre livre qui me faifc bien desirer d’ en-
tendre I’Italien ; non pas pour savoir à quel
point il est charmant, mais pour en gouter
les çharines . Je n’ai pas douté qu’il ne
fut digne Jovis auribus, et il l'a reçu avec
empressement et avec plaisir. Je puis vous
assurer qu’ il ne tient qu’ à vous de faire
revivre , et de mettre en action tous les
sentimens de sa Majesté à votre égard. Je
ne vous cacherai point que bien cles gens

ont
loading ...