Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 16): Lettere Francesi — Venezia, 1794 [Cicognara Nr. 3-16]

Seite: 219
DOI Seite: 10.11588/diglit.28094#0227
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1794bd16/0227
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
lîîEDITEs.

Sl9

XYIL

Berlin 1. octobre .

XLnpin me voicy de retour à Berlin après
nn séjour à Potzdam que les bontés du
Hoi y ont prolongé. J’ ai trouvé ici votre
lettre qui m’ a fait grand plaisir par 1’ es-
perance qu’elle me donne que je vous ver-
rai : je puis mettre le besoin que j’ en ai
à côté du desir qu’ en a le R.oi. Si je pou-
vois vous rendre les termes dans les queis
sa Majesté m’a parlé de vous, vous pren-
driez aussitôt la poste , à moins que vous
ne soyez un ingrat. Je ne crois pas possi»
ble qu’ on vous refuse la permission que
vous avez demandée à Dresden, qui n’ est
que l’efset d’ une délicatesse outrée de vo-
trepart. Ainsi, mon cher Algarotti, je me
livie d’avance au plaisir ou du moins â la
consolation que j’ aurai de vous yoir bien-
tôt. Quand ce que vous devez à un Mo-
narque qui vous aime, à un ami qui a soif
de vous, ne vous hàferoient pas, le plaisir

de

)
loading ...