Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 16): Lettere Francesi — Venezia, 1794 [Cicognara Nr. 3-16]

Seite: 267
DOI Seite: 10.11588/diglit.28094#0275
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1794bd16/0275
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
de inr. Haller. J1 y a pour et contre »
J’ ai assisté à plusieurs. Celui qui m’a con-
tenté le plus est mr. Caldani} habile hom-
me et qui a beaucoup de dextérité. II
est tout a fait Hallérien . Je crois que vous
l’ êtes aussi à Berlin ; quoique je ne sache
pas qu’ on y ait fait les experiences de
mr. Haller avec l’appareil qu’on a fait en
Italie .

Le quatriéme volume de l’Académie
d’ ici paroitra dans deux ou trois mois. D’
abord qu’ il aura paru on vtms l’enverra
en duplo et on y joindra les deux au-
tres qui vous manquent. Pour les deux
derniers volumes de notre Académie qu©
vous voulez bien me faire avoir, faites les
tenir à mlle. de Dankelmann .

Nous avons reçu les grandes nouvelles
de Saxe . César en Espagne a moins fait.
II n’avoit qu’Asfranius et Petrejus à cona-
battre , qu’ il a voulu avoir à discrétion .
Notre Roi avoit les Saxons et les Autri-
chiens tous ensemble sur les bras et en
est venu a bout aveô une gloire infinie.

Je vous prie, Monsieur, de vouloir biea
faire mes compliraens au marquis d’Argens
loading ...