Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 16): Lettere Francesi — Venezia, 1794 [Cicognara Nr. 3-16]

Seite: 278
DOI Seite: 10.11588/diglit.28094#0286
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1794bd16/0286
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
jamais relevés. Notre Jupiter tonnant îeê
a foudroyés ; et il s’ en est fait un horri-
ble carhage. Mais il nous reste encore bien
des ennemis . La Lusace pourroit bien four»
nir aux premiers jours un nouyeau champ
de bataille. Quel acharnement des hom-
rnes a s’ entre-détruire !

Mr. de Maupertuis doit être à Neufcha-
tel, indécis s’ il reviendra passer l’ hyver
à Berlin. 31 doit trouver la somme des
jmaux bien augmentée, et son existence rs
o. Pour moi je tâche de calculer uri pext
autrement ; et en mettant l’espérance dans
un des bassins de la balance, j’obtiens à
peu prés l’équilibre.

J’ ai l’ honneur d’ être avec un déyoue-
anent inyiolable ?
loading ...