Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 16): Lettere Francesi — Venezia, 1794 [Cicognara Nr. 3-16]

Seite: 293
DOI Seite: 10.11588/diglit.28094#0301
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1794bd16/0301
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
I N E B î T E »

V ai envoyé par le canal de mr. Guldmaaa
et je crois que vous ne tarderez pas à le
recevoir, au cas que vous ne i’ ayez pas
encore reçu.

Quant à l’Eucyclopédie qui vient d’es-
suyer le pius furieux revers, je rne suis
adressé à Paris ainsi que yous me l’avez
conseillé .

Je vous rends graces de la brochure que
vous avez bien voulu m’envoyer sur la bat-
taiile de Zorndorf. Je i’ai luë avec le plus
grand plaisir. Eile est écrite on ne peut
pas mieux ; et les événemens qui sont ar-
rivés depuis lui servent du plus beai} com-
inentaire.

Mais commenî vous remercierai-je, mon-
sieur , des extraits de mes ouvres que vous
avez fait mettre daas le Journal Eocyclo-
pédique? Je vieas de les iire i liien au mon-
de de pius obligeant pour moi. Je vois bien
que c’ est le langage de l’ amitié qui a parlè : c’
est elle qui a dicté à votre plume. Je tàche-
rai dorénavant en iwettant plus de correction
et de justesse dans ce que j’écrirai de mé*-
riter en quelque sorte des éloges aussi flat-
teurs . Mais il faudroit que vous rne pré-
T 3 tas'
loading ...