Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 16): Lettere Francesi — Venezia, 1794 [Cicognara Nr. 3-16]

Seite: 305
DOI Seite: 10.11588/diglit.28094#0313
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1794bd16/0313
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
Inedite. 3o5

a cliaux et a cimenl, il-y-a un homme
qui guerroyera toute sa vie . C’ est notre
Prémontval. Sous prétexte de donner un
ouvrage sur la langue Françoise , il vient
dans sa preiniere brochure de m’attaquer
avec une fureur incroyable .

Je ne veux point entrer en lice avec
lui : mais il est desagreable d’étre citoyen
de la inême ville, mernbre du même corps
avec un pareil maniaque.

Notre digne Chancelier a des vertiges
d’ un ordre fâcheux, et je crains que nous
ne le perdions : ce seroit grand dommage,
Je ne finirois point si je suivois la pen-
£e qui m’entraine ; accordez-moi la con-
tinuation de votre précieuse amitié ; je la
païerai d’ un retour constant et me ferai tou*
jours gloire d’ être avec un dévouement
inviolable .

Tom. XVI.

V '
loading ...